Page d'acceuil

Restez branchés

  • Twitter
  • Discussion Twitter
  • YouTube
  • Flickr
  • Feeds
  • Enregistreur du BST

Grands titres

Rapports d'enquête

  • Accroître l’usage d’enregistreurs audio-vidéo de locomotive au Canada

    Publié le

    En mai 2015, en vertu de la Loi sur le Bureau canadien d'enquête sur les accidents de transport et de la sécurité des transports, le Bureau de la sécurité des transports du Canada a entamé une enquête sur des questions de sécurité de catégorie 4 (étude de sécurité) sur l'usage d'enregistreurs audio-vidéo de locomotive. Transports Canada et des intervenants clés du secteur ferroviaire ont été invités à y participer. L'étude a permis de repérer des pratiques exemplaires, de cerner et d'évaluer des problèmes de mise en œuvre, d'examiner des avantages potentiels pour la sécurité d'un recours accru aux enregistreurs de bord et de recueillir l'information contextuelle nécessaire pour dresser un plan d'action sur l'utilisation d'enregistreurs audio-vidéo de locomotive.

  • L’utilisation d’un mauvais type de carburant a entraîné un atterrissage forcé dans une forêt près de Thompson, Manitoba, en septembre 2015

    Publié le

    À 18 h 17, heure avancée du Centre, l’aéronef Piper PA-31-350 (immatriculé C-FXLO, numéro de série 31-8052022), exploité par Keystone Air Service Ltd., a décollé de la piste 06 de l’aéroport de Thompson (Manitoba) pour effectuer un vol selon les règles de vol aux instruments à destination de l’aéroport international James Armstrong Richardson de Winnipeg (Manitoba) avec 2 pilotes et 6 passagers à son bord. Peu de temps après la rotation, les 2 moteurs ont commencé à perdre leur puissance. L’équipage a tenté de retourner à l’aéroport, mais l’aéronef ne pouvait maintenir l’altitude. Le train d’atterrissage a été sorti en prévision d’un atterrissage forcé sur une autoroute située au sud-ouest de l’aéroport. En raison de véhicules qui approchaient sur l’autoroute, l’atterrissage forcé a été effectué dans une zone boisée adjacente à cette dernière, à environ 700 mètres au sud du seuil de la piste 06.

  • Déraillement en voie principale du chemin de fer Canadien Pacifique d'un train de marchandises 118-10 au point milliaire 42,0, subdivision de Nipigon, Dublin (Ontario), le 13 janvier 2015

    Publié le

    Le 13 janvier 2015, à 11 h 18, heure normale de l’Est, le train de marchandises 118-10 du Chemin de fer Canadien Pacifique, qui se déplaçait circulant vers l’est à environ 35 mi/h, a été l’objet d’un freinage d’urgence provenant de la conduite générale au point milliaire 42,0 près de Dublin (Ontario). Une inspection subséquente a déterminé que 21 wagons avaient déraillé. Le matériel déraillé comprenait 7 wagons-citernes de marchandises dangereuses chargés de propane (UN 1075, gaz de pétrole liquéfié). Par suite du déraillement, 1 wagon-citerne a perdu la totalité de son chargement et un autre a déversé une partie de son produit. Un membre de l’équipe a subi des lésions mineures par inhalation.

  • Atterrissage forcé par suite d’une panne sèche de Aviation Flycie Inc., Beechcraft King Air 100, C-GJSU à laéroport de Montréal/St-Hubert (Québec), 8 nm est, le 10 juin 2013

    Publié le

    Le Beechcraft King Air 100 (immatriculation C-GJSU, numéro de série B-88) exploité par Aviation Flycie Inc. a décollé de l’aéroport de Montréal/St-Hubert (Québec) pour effectuer un vol local selon les règles de vol à vue avec 1 pilote et 3 passagers à son bord. Lors de l’approche de la piste 24R à l’aéroport de Montréal/St-Hubert, les 2 moteurs (Pratt & Whitney Canada, PT6A-28) se sont arrêtés par suite d’une panne sèche. Le pilote s’est dérouté vers l’aéroport de St-Mathieu-de-Beloeil (Québec), puis a tenté un atterrissage forcé dans un champ à 0,5 mille marin à l’ouest de l’aéroport de St-Mathieu-de-Beloeil. L’appareil a percuté le sol 30 pieds avant le champ choisi, à 17 h 25, heure avancée de l’Est. L’appareil a subi des dommages importants et les 4 occupants ont été légèrement blessés. La radiobalise de repérage d’urgence s’est déclenchée durant l’événement. Le vol a été effectué de jour et il n’y a pas eu d’incendie.

  • Perte de maîtrise et collision avec le relief du Conair Group Inc. (s/n Conair) aéronef amphibie Air Tractor AT-802A Fire Boss, C-FDHV, 25 nm au nord-ouest de Cold Lake (Alberta) le 22 mai 2015

    Publié le

    L’aéronef muni de flotteurs amphibies Air Tractor AT-802A Fire Boss (portant l’immatriculation C-FDHV et le numéro de série 802A-0348) exploité par Conair sous l’indicatif Tanker 692, appuyait des opérations de lutte contre des feux de végétation à 25 milles marins au nord-ouest de Cold Lake (Alberta). Le Tanker 692 était le dernier aéronef d’une formation de 4 AT-802A Fire Boss, laquelle était suivie de 2 aéronefs CL-215T exploités par Conair Group Inc. Le Tanker 692 avait effectué 2 largages sur l’incendie en volant de l’ouest à l’est, avec un virage vers le nord. Après son troisième largage, le Tanker 692 s’est trouvé dans une forte turbulence, puis a pris une assiette en cabré. L’aéronef est monté à une hauteur d’environ 400 à 500 pieds au-dessus du sol, puis a roulé vers la gauche avant de piquer du nez. Il a percuté le relief avec l’aile droite inclinée vers le bas et dans une assiette quasi horizontale à 16 h 30, heure avancée des Rocheuses. Le pilote a été mortellement blessé comme suite aux forces d’impact qui n’offraient aucune possibilité de survie. Aucun incendie ne s’est déclaré après l’impact.