Communiqué de presse

Une réduction de la conscience de la situation a mené à un accident d’hélicoptère mortel en juillet 2015 près de Rigolet (Terre-Neuve-et-Labrador)

Dartmouth (Nouvelle-Écosse), le 30 novembre 2016 – Dans son rapport d’enquête (A15A0045) publié aujourd’hui, le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) a déterminé qu’une réduction de la conscience de la situation avait contribué à provoquer l’accident d’hélicoptère mortel survenu près de Rigolet (Terre-Neuve-et-Labrador) en juillet 2015. Un passager a été mortellement blessé, le pilote a été grièvement blessé, et l’autre passager a été légèrement blessé.

Le 30 juillet 2015, un hélicoptère Airbus Helicopters AS 350 BA, exploité par Canadian Helicopters Limited (CHL), volait en direction d'une tour hertzienne en région éloignée, à environ cinq milles marins à l'ouest-sud-ouest de Rigolet (Terre-Neuve-et-Labrador), avec un pilote et deux passagers à bord. Le pilote avait souvent transporté ces passagers, et ils avaient travaillé ensemble à d'autres postes de tours au cours des trois journées précédentes. Une fois que les passagers eurent terminé les travaux de maintenance à l'emplacement, le pilote a entrepris les préparatifs pour le vol de retour. Vers 16 h 9, heure avancée de l'Atlantique, l'hélicoptère a décollé de l'héliplate-forme. Alors que l'hélicoptère se déplaçait vers l'avant, son rotor principal a heurté l'un des haubans extérieurs de la tour. L'hélicoptère a percuté le relief et s'est immobilisé sur la partie supérieure de son flanc droit. L'hélicoptère a été détruit.

L'enquête a permis de conclure que le pilote n'a pas pris note des haubans extérieurs et ne les a pas inclus dans le plan de départ. La baisse du niveau d'attention du pilote qui effectuait un vol de routine a mené à un balayage visuel inefficace qui a réduit sa conscience de la situation.

Comme suite à cet événement, l'héliplate-forme au poste de Moliak a été déplacée à l'extérieur de la circonférence d'ancrage des haubans extérieurs. Bell Aliant et CHL ont également examiné ensemble tous les postes de tours au Labrador pour en déterminer les risques. De plus, CHL a adopté une nouvelle politique consistant à effectuer un survol d'inspection avant d'atterrir à n'importe quel poste de Bell Aliant.

Voir la page d'enquête pour plus d'information.


Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements maritimes, de pipeline, ferroviaires et aéronautiques. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Pour de plus amples renseignements :
Bureau de la sécurité des transports du Canada
Relations avec les médias
Téléphone: 819–994–8053
Courriel: medias@bst.gc.ca