Communiqué de presse

Une collision mortelle avec le relief survenue en novembre 2015 près de Parry Sound (Ontario) fait ressortir les risques liés aux vols de nuit en région peu éclairée

Richmond Hill (Ontario), le 12 juillet 2017 – Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) a publié aujourd'hui son rapport d'enquête (A15O0188) sur la collision mortelle avec le relief d'un Cessna 182 privé qui est survenue près de Parry Sound (Ontario). L'enquête a mis en évidence les risques liés aux vols de nuit effectués dans des régions peu éclairées par des sources d'éclairage artificiel ou de la lumière ambiante, ainsi que les risques liés aux vols effectués sans les compétences suffisantes en matière de vol aux instruments.

Le 9 novembre 2015, un Cessna 182 privé avec un pilote et un passager à son bord a décollé de l'aéroport municipal de Parry Sound (Ontario) pour effectuer un vol de nuit selon les règles de vol à vue (VFR) à destination de Tillsonburg (Ontario). Immédiatement après le décollage, l'aéronef a amorcé un virage vers la droite en montée avant d'effectuer un virage en descente et de percuter le relief. Les deux occupants ont été mortellement blessés, et un incendie qui s'est déclaré après la collision a détruit l'aéronef.

L'enquête a permis de déterminer que le pilote avait probablement mal évalué les risques que pose un départ selon les règles de vol à vue la nuit à partir d'un aérodrome où il y avait peu d'éclairage artificiel et de lumière ambiante. Dans les régions densément peuplées, il peut être plus facile pour les pilotes de maintenir des repères visuels à la surface grâce à l'éclairage artificiel, par exemple l'éclairage de rues et de bâtiments. Toutefois, il y a souvent des vols dans les régions éloignées du Canada où il n'y a que peu ou pas d'éclairage artificiel pour aider les pilotes à maintenir des repères visuels à la surface. Le pilote, qui n'avait probablement pas les compétences requises pour voler aux instruments, peut avoir été désorienté après avoir perdu les repères visuels à la surface et la maîtrise de l'aéronef.

Le rapport souligne plusieurs facteurs de risque liés aux vols de nuit selon les règles de vol à vue. Si la réglementation en vigueur ne définit pas clairement les « repères visuels à la surface », il peut arriver que des vols de nuit soient effectués avec des repères visuels inappropriés, ce qui augmente les risques d'accident. Le Bureau a déjà fait une recommandation (A16-08) qui demande à Transports Canada (TC) de modifier la réglementation de manière à définir clairement les repères visuels requis pour les vols de nuit selon les règles de vol à vue. TC a répondu qu'il mènerait des activités de sensibilisation et d'éducation en matière de sécurité qui seront suivies, en 2017, d'un projet de modification de la réglementation. Le Bureau a estimé que la réponse de TC dénotait une intention satisfaisante.

Voir la page d'enquête pour plus d'information.


Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements maritimes, de pipeline, ferroviaires et aéronautiques. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Pour de plus amples renseignements :
Bureau de la sécurité des transports du Canada
Relations avec les médias
Téléphone: 819–994–8053
Courriel: medias@bst.gc.ca