Communiqué

De nouvelles pratiques amélioreront la sécurité de la navigation dans les eaux arctiques

Gatineau (Québec) le 26 avril 2012 – Soucieux de mettre en lumière l'importance de la navigation sécuritaire dans les eaux arctiques canadiennes, le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) publie aujourd'hui son rapport (M10H0006) concernant l'échouement du navire à passagers Clipper Adventurer en août 2010, dans le golfe Coronation au Nunavut.

« Notre enquête a non seulement déterminé que des problèmes de planification du voyage s'étaient posés, mais également que des renseignements essentiels à la navigation sécuritaire n'étaient pas communiqués de fa�on proactive aux navires qui transitent dans les eaux arctiques », a indiqué Eric Asselin, enquêteur désigné du BST. « Le trafic dans ces eaux fragiles augmente. Étant donné l'éloignement et les défis uniques pour la navigation, lorsque les navires transitent dans les eaux arctiques, il est essentiel qu'ils connaissent les dangers pour la navigation ».

Le 14 août 2010, le Clipper Adventurer quitte Kangerlussuaq, au Groenland, à destination de Kugluktuk, au Nunavut. Alors qu'il navigue en eaux principalement non cartographiées, le Clipper Adventurer échoue sur un haut-fond dans le golfe Coronation au Nunavut; les 128 passagers ont tous été évacués du navire, de fa�on sécuritaire. Ce haut–fond avait été découvert en 2007 par le navire Sir Wilfrid Laurier de la Garde côtière canadienne (GCC), alors qu'il effectuait des recherches scientifiques. Toutefois, le haut–fond n'avait pas été consigné sur les cartes de navigation et au moment d'entrer dans les eaux arctiques, le Clipper Adventurer n'avait pas été avisé de la présence potentielle d'un haut-fond à cet endroit.

� la suite de l'enquête du BST, la GCC s'est engagée à fournir des renseignements essentiels à la navigation sécuritaire, à tous les navires qui entrent dans les eaux arctiques, par le truchement de son système de rapport aux navires NORDREG à compter de juin 2012. Le Service hydrographique du Canada établira une procédure afin que les cartes de navigation pour l'Arctique canadien soient annotées des dangers potentiels pour la navigation. Ce processus doit être mis en œuvre en 2013.

« Notre objectif est d'améliorer la sécurité maritime » a déclaré M. Asselin. « Je peux affirmer que cette enquête améliorera la sécurité dans les eaux arctiques canadiennes ».


Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements maritimes, de pipeline, ferroviaires et aéronautiques. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Pour de plus amples renseignements :
Bureau de la sécurité des transports du Canada
Relations avec les médias
819–994–8053