Language selection

Communiqué

Liens connexes (A21O0056)

Une reconnaissance inefficace, l’éblouissement solaire et l’emplacement inattendu des fils ont mené à l’accident d’hélicoptère survenu en juillet 2021 à Brantford (Ontario)

Richmond Hill (Ontario), le 29 septembre 2022 — Aujourd’hui, le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) a publié son rapport d’enquête (A21O0056) sur l’accident mettant en cause un hélicoptère Robinson R44 qui s’est produit à Brantford (Ontario) en juillet 2021.

Tôt le matin du 25 juillet 2021, l’hélicoptère Robinson R44, exploité par Apex Helicopters Inc., a décollé d’un champ situé en périphérie de Brantford (Ontario) pour effectuer un vol selon les règles de vol à vue à des fins d’épandage agricole. Après la reconnaissance aérienne des champs à pulvériser ce matin-là, la pilote a entamé l’épandage. Pour ce faire, l’hélicoptère devait se déplacer à moins de 10 pieds au-dessus des cultures. À la fin du premier passage d’épandage, l’hélicoptère a percuté des fils, est devenu impossible à maîtriser et s’est écrasé à environ 270 pieds du lieu de l’impact avec les fils. La pilote, qui était la seule occupante, a été grièvement blessée. L’hélicoptère a été détruit.

L’enquête a révélé que les fils que l’hélicoptère a heurtés étaient plus bas que les autres fils à proximité et qu’ils étaient orientés en bordure d’un champ de maïs plutôt que le long d’une route, ce qui est plus courant. Par conséquent, en plus du fait que les fils n’étaient pas bien visibles, la pilote ne s’attendait pas à les rencontrer à cet endroit. En outre, la partie de la trajectoire de vol de reconnaissance en direction est et la trajectoire du vol à l’étude étaient toutes deux orientées directement vers le soleil; l’éblouissement solaire, peut-être combiné à une pellicule de liquide d’épandage, de saleté ou de débris présent sur le pare-brise de l’hélicoptère, a nui à la visibilité vers l’avant de la pilote. L’enquête a également permis de déterminer que l’exposition fréquente de la pilote au risque d’impact avec des fils, sans répercussion négative, a probablement modifié sa perception du risque et eu une incidence négative sur la rigueur de la reconnaissance. La combinaison de la reconnaissance inefficace, de l’emplacement inattendu des fils, de la visibilité vers l’avant réduite et du temps réduit disponible pour détecter et éviter les fils a fait que la pilote n’a pas vu les fils pendant le premier passage d’épandage. Par conséquent, l’hélicoptère a heurté les fils et s’est écrasé.

Le port d’un casque de vol et la fixation de la ceinture sous-abdominale et de la ceinture-baudrier ont permis de réduire la gravité des blessures de la pilote.

Le Bureau n’est pas au courant de mesures de sécurité prises à la suite de l’événement à l’étude.

Veuillez consulter la page d'enquête pour plus d'information.


Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements de transport aérien, ferroviaire, maritime et pipelinier. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Pour de plus amples renseignements :
Bureau de la sécurité des transports du Canada
Relations avec les médias
Téléphone : 819–994–8053
Courriel : medias@bst.gc.ca