Sélection de la langue

Enquête sur la sécurité du transport ferroviaire R19C0002

Le BST a terminé cette enquête. Le rapport a été publié le 9 juillet 2021.

Table des matières

Collision et déraillement en voie non principale

Chemin de fer Canadien Pacifique
Manœuvre de triage CW11-06
Gare de triage Alyth
Calgary (Alberta)

Voir le rapport final

L'événement

Le , vers 6 h 55, heure normale des Rocheuses, l’équipe de la manœuvre de triage CW11-06 du Chemin de fer Canadien Pacifique déplaçait des wagons vers l’est sur les voies de classement de la gare de triage Alyth C à Calgary (Alberta), lorsque 56 wagons se sont séparés du mouvement et ont roulé de manière non contrôlée sur la voie d’accès jusque sur la voie d’urgence désignée, puis sont entrés en contact avec une rame immobile de wagons-trémies chargés. La collision a entraîné le déraillement d’un total de 22 wagons. Aucune blessure n’a été signalée. Une petite quantité de granulés d’engrais s’est renversée et a été récupérée par la suite. Le produit n’était pas assujetti à la réglementation en vigueur et ne représentait aucune menace pour l’environnement.


Communications en matière de sécurité

Avis de sécurité

2020-01-08

Avis de sécurité ferroviaire 01/20: Corps étrangers et porosité dans une mâchoire d’attelage


Ressources pour les médias

Communiqué de presse

2021-07-09

La défaillance d’un attelage de wagon a entraîné une collision et un déraillement dans un triage en 2019 à Calgary (Alberta)
Lire le communiqué de presse

Avis de déploiement

2019-01-06

Le BST envoie un enquêteur sur les lieux d’un déraillement de train à Calgary (Alberta)

Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) envoie un enquêteur sur les lieux d’un déraillement de train du Canadien Pacifique survenu au triage Alyth à Calgary (Alberta). Le BST ira recueillir des informations et évaluer l'événement.


Informations d'enquête

Carte de la région


Enquêteur désigné

Photo de James Carmichael

James Carmichael travaille au sein de la Direction des enquêtes − Rail et pipeline du Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) depuis 2008. Il a été au cours de ces années un enquêteur chevronné dans un bon nombre d'enquêtes dans l'Ouest canadien.

Avant de travailler au BST, M. Carmichael a occupé des postes au sein des services de la mécanique de quatre différentes compagnies de chemin de fer. M. Carmichael a travaillé pour le British Columbia Railway (BCR) de 1980 à 2004, où il a acquis une expérience considérable dans le secteur de la mécanique. Il a notamment occupé le poste de wagonnier et a monté les échelons jusqu'à l'obtention d'un poste de gestion et a été nommé au titre de superviseur général de l'atelier de matériel remorqué. Au cours des 4 années suivantes, M. Carmichael a travaillé pour le Canadien National et pour le Canadien Pacifique à titre de superviseur des services de la mécanique. Il a également œuvré au sein des compagnies de chemin de fer OmniTRAX Carlton Trail, Hudson Bay et Okanagan Valley en tant que directeur régional. De plus, il détient les certifications de technicien des matières dangereuses et de spécialiste des wagons-citernes et a été membre de l'équipe d'intervention d'urgence du BCR. M. Carmichael vit à Calgary (Alberta).


Photos


  Voir des images en haute résolution sur la page Flickr du BST.

Catégorie de l’enquête

Cette enquête est une enquête de catégorie 3. Dans le cadre de ces enquêtes, on analyse un petit nombre de problèmes de sécurité. Parfois, ces enquêtes donnent lieu à des recommandations. Les enquêtes de catégorie 3 se concluent généralement en 450 jours. Pour de plus amples renseignements, consultez la Politique de classification des événements.

Processus d'enquête du BST

Une enquête du BST se déroule en 3 étapes :

  1. L'étape du travail sur le terrain : une équipe d'enquêteurs examine le lieu de l'événement et l'épave, interviewe les témoins et recueille toute l'information pertinente.
  2. L'étape d'examen et d'analyse : le BST examine toute la documentation liée au dossier, effectue des tests en laboratoire sur des composantes de l'épave, établit la chronologie des événements et identifie toute lacune en matière de sécurité. Lorsque le BST soupçonne ou constate des lacunes en matière de sécurité, il en informe sans tarder les organismes concernés sans attendre la parution du rapport final.
  3. L'étape de production du rapport : une version confidentielle du rapport est approuvée par le Bureau et envoyée aux personnes et organismes qui sont directement touchés par le rapport. Ceux-ci ont l'occasion de contester ou de corriger l'information qu'ils jugent erronée. Le Bureau tient compte de toutes les observations fournies avant d'approuver la version définitive du rapport, qui est ensuite publiée.

Vous trouverez de plus amples détails à la page sur le Déroulement des enquêtes.

Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements de transport aérien, ferroviaire, maritime et pipelinier. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.