Language selection

Communiqué

Liens connexes (A19Q0091)

Perte de maîtrise au décollage et impact avec le sol à Trois-Rivières (Québec)

Dorval (Québec), le 18 février 2021 – Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) a publié aujourd’hui son rapport d’enquête (A19Q0091) sur une perte de maîtrise et un impact avec le sol, survenus à Trois-Rivières (Québec) en 2019. Il a été déterminé que le blocage inattendu de la rétraction des volets après l’atterrissage a déclenché une série d’événements, ayant à leur tour mené à un impact des hélices avec la surface de la piste, suivi d’une perte de maîtrise de l’aéronef.

Le 17 juin 2019, un aéronef Piper PA-23-250 exploité par Cargair ltée effectuait un vol voyage de nuit selon les règles de vol à vue. Le vol avait pour objectif de compléter les heures prévues au programme de formation intégrée de pilote de ligne du pilote. Le départ de l’aéronef s’est effectué à partir de l’aéroport de Montréal/St-Hubert (CYHU) (Québec) à 22 h 30. Le trajet prévu comprenait une approche suivie d’une remontée à l’aéroport international de Québec/Jean Lesage (CYQB) (Québec) et à l’aéroport de Trois-Rivières (CYRQ) (Québec), avant que l’aéronef revienne se poser à CYHU. Un passager, qui était aussi un instructeur de vol, était à bord afin de superviser l’exécution du vol. Lors de l’approche à CYRQ, il a été décidé d’effectuer un posé-décollé. Pendant la course au décollage, les hélices des deux moteurs sont entrées en contact avec la surface de la piste. Après avoir décollé, l’aéronef a viré vers la gauche puis le pilote en a perdu la maîtrise. L’aéronef est entré en collision avec le sol et à la suite de l’impact, un incendie s’est déclaré. Les deux occupants ont pu évacuer l’aéronef, mais le pilote a subi des blessures légères et le passager des blessures graves. L’aéronef a été détruit.

Lors de l’approche finale à CYRQ, le levier du train d’atterrissage a été abaissé à la position DOWN, mais il n’est pas revenu automatiquement à la position centrale, tel qu’attendu, une fois le train d’atterrissage abaissé et verrouillé, ce qui a empêché la rétraction des volets après l’atterrissage. L’enquête a montré que cette anomalie a créé une situation contraire aux attentes du passager-instructeur, situation qu’il a entrepris de corriger pendant la course au décollage en plaçant le levier du train à la position UP, alors qu’en réalité, l’aéronef roulait toujours sur la piste. Le train d’atterrissage s’est alors rétracté, l’aéronef est descendu, et les hélices sont entrées en contact avec la surface de la piste, ce qui leur a causé des dommages asymétriques.

L’enquête a révélé qu’il est probable qu’un réflexe de sursaut du pilote ait provoqué une action de recul (en cabré) sur le manche qui était suffisante pour effectuer le décollage. Lorsque le train d’atterrissage s’est complètement rétracté, les volets ont commencé à monter. La réduction de la portance créée par la rétraction des volets alors que l’aéronef était dans un régime de vol à faible vitesse et à faible traction motrice asymétrique s’est soldée par la perte de maîtrise de l’aéronef.

Suite à l’accident, Cargair ltée a pris différentes mesures dont l’envoi d’un avis de sécurité au personnel affecté concernant une vulnérabilité lors de l’utilisation simultanée du train d’atterrissage et des volets, ainsi que la modification des procédures d’exploitation normalisées.

Voir la page de l’enquête pour plus d’information


Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements de transport aérien, ferroviaire, maritime et pipelinier. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Pour de plus amples renseignements :
Bureau de la sécurité des transports du Canada
Relations avec les médias
Téléphone: 819–994–8053
Courriel: medias@bst.gc.ca