Communiqué

Liens connexes (A19P0059)

Le givrage du carburateur suivi de la perte de puissance du moteur a entraîné l’accident mortel près de Smithers (C. B.)

Richmond (Colombie-Britannique), le 8 juin 2020 — Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) a publié aujourd’hui son rapport d’enquête (A19P0059) sur une perte de puissance du moteur et un accident avec atterrissage forcé survenus en 2019 en Colombie-Britannique (C.-B.).

Le 4 mai 2019, un Cessna 182E exploité par Lakes District Air Service Ltd. effectuait un vol de surveillance des feux de forêt près de Smithers (C.-B.) pour le compte de BC Wildfire Service. Il y avait à bord le pilote et trois membres d’équipage. Environ trois heures après le début du vol, le pilote a transmis un signal de détresse avant que les communications ne soient coupées. Peu après, le Centre canadien de contrôle des missions a reçu un signal de radiobalise de repérage d’urgence. Une recherche par hélicoptère a permis de localiser l’épave de l’aéronef dans une zone boisée à environ 50 milles marins au nord de Smithers (C.‑B.), près de la rivière Babine. L’aéronef a percuté des arbres et le relief, et il a été détruit. Il n’y a pas eu d’incendie après l’impact. Un des membres d’équipage a survécu à l’écrasement, tandis que le pilote et les deux autres membres d’équipage ont été mortellement blessés.

L’enquête a permis d’établir que l’aéronef fonctionnait à une faible puissance du moteur dans des conditions atmosphériques propices au givrage du carburateur, ce qui a probablement causé la formation de givre dans le carburateur. Le givre aurait initialement réduit la capacité du moteur à produire suffisamment de puissance pour permettre à l’aéronef de maintenir son altitude et aurait fini par causer une perte de puissance totale. Il a également été établi que l’aéronef n’était pas muni d’un système d’indication de la température de l’air du carburateur, et n’était pas tenu de l’être. Ce système peut indiquer si les conditions sont propices à la formation de givre dans le carburateur avant que le givre ne commence à s’y accumuler, ce qui incite les pilotes à prendre les mesures correctives appropriées.

À la suite des problèmes de moteur initiaux, le pilote a indiqué qu’il avait l’intention de se poser sur la bande d’atterrissage du Silver Hilton Steelhead Lodge. Cependant, la bande d’atterrissage n’était pas dans la base de données du système de positionnement mondial de l’aéronef et, par conséquent, il est probable que le pilote ait été incapable de la localiser suffisamment rapidement pour effectuer un atterrissage sécuritaire avant que le moteur ne s’arrête. La rivière Babine à proximité était en crue et aucun banc de gravier ou rivage n’était visible. Dans de telles circonstances, la formation des pilotes de Lakes District Air Service Ltd. suggérait de faire un atterrissage forcé dans les arbres et non dans l’eau.

L’enquête a permis d’établir que si les aéronefs à carburateur ne sont pas munis d’un système d’indication de la température de l’air dans le carburateur, le risque est accru que les pilotes ne soient pas conscients qu’ils se trouvent dans des conditions pouvant entraîner une accumulation de givre dans le carburateur, et qu’ils ne soient donc pas susceptibles de prendre les mesures correctrices appropriées à temps.

Consultez la page d’enquête pour obtenir plus d’information.


Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements de transport aérien, ferroviaire, maritime et pipelinier. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Pour de plus amples renseignements :
Bureau de la sécurité des transports du Canada
Relations avec les médias
Téléphone: 819–994–8053
Courriel: medias@bst.gc.ca

Date de modification :